Sélectionner une page
Que faire de mes besoins ?

Que faire de mes besoins ?

Une partie importante de mon travail de coach est d’accompagner mes clients à prendre conscience de leurs besoins, et trouver une manière saine de les assouvir. Nous avons tous des besoins : si certains paraissent évidents et légitimes (comme se nourrir ou dormir), d’autres peuvent sembler un peu moins nécessaire, mais n’en sont pas négligeables pour autant (relationner, donner du sens à sa vie). Dans cet article, je vous invite à considérer vos besoins, identifier ceux que vous avez un peu oubliés ou négligés, et vous engager à leur trouver des réponses.

    1. Qu’est-ce qu’un besoin ?
    2. Pourquoi identifier ses besoins est-il important ?
    3. Cinq groupes de besoins légitimes – la pyramide de Maslow
    4. Satisfaire ses besoins ?

Article de Ketsia Bonnaz, publié le 15 janvier 2024.

 

1.     Qu’est-ce qu’un besoin ?

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un besoin ? En voici une définition que je trouve intéressante :

Le besoin est une « nécessité ressentie », d’ordre physique, social ou mental. La satisfaction ou non-satisfaction s’exprime à travers des sensations : la faim exprime le besoin de manger, la satiété signale le besoin satisfait ; la peur exprime le besoin de sécurité, le calme signale le besoin satisfait… Le besoin est une nécessité en cela que, s’il n’est pas satisfait, il bloque le processus de vie (besoins vitaux) ou de développement de l’individu (besoins sociaux, besoins mentaux…).

Un besoin est une « nécessité ressentie », quelque chose dont la satisfaction paraît vitale pour continuer de vivre. Mais c’est une chose subjective : « avoir besoin de boire » par exemple est de manière empirique nécessaire à notre survie sur terre (3 jours sans eau et l’être humain meurt), mais « avoir besoin de boire un verre de whisky » après une dure journée de travail n’est pas tout à fait sur la même échelle de nécessité. Et pourtant… Nos besoins physiologiques vitaux (boire, manger, dormir) ne sont pas les seuls besoins qui ont un impact sur notre vie : besoin de sécurité, de relation, de sens… sans cela, nous périssons également.

Un point important à considérer ici est le regard moral et éthique que l’on porte sur les besoins : notre regard sur nos propres besoins et ceux des autres sera grandement influencé par notre culture, notre éducation, la religion, les croyances que nous avons. Ce n’est pas parce que quelque chose est interdit, mal vu, considéré comme non acceptable par soi ou par son entourage, que le besoin n’existe pas. Ainsi, il y a une grande différence entre nier un besoin, et nier la satisfaction de ce besoin. Il est tout à fait possible de ressentir le besoin d’intimité sexuelle mais décider de ne pas satisfaire ce besoin pour des raisons religieuses, philosophiques ou à cause d’un blocage émotionnel ou physique.

Reconnaitre le besoin est alors un premier pas vers une prise de contrôle sur ce qui se passe en nous, la mise en mot du besoin nous permet alors de trouver des solutions pour le combler, le contenir ou le divertir.

>> Et vous ? Alors que nous allons voir ensemble dans la suite de cet article différents besoins, je vous invite à considérer ceux que vous avez peut-être ignorés jusqu’ici et qui vous volent votre vie et votre joie. En prendre conscience vous permettra de regagner en liberté.

 

2.     Pourquoi identifier ses besoins est-il important ?

Prendre conscience de nos besoins est un processus nécessaire à notre prise de responsabilité et notre liberté.

Certains besoins sont communs à l’ensemble des êtres humains – nous allons voir cela ensemble ci-dessous. Lorsque nous ignorons ou nions ces besoins, ils vont se manifester de manière totalement incontrôlée : une maladie qui oblige à s’arrêter brusquement, une explosion émotionnelle que personne n’a vue venir, prendre de mauvaises décisions en connaissance de cause pour « se venger », prendre des risques pour « se sentir vivre » ou « ressentir quelque chose d’autre que ce vide ou cette souffrance insupportable »…

A l’inverse, certaines choses qui me semblent nécessaires ne le sont pas forcément pour tous les êtres humains : certaines personnes ressentent le besoin de voyager (j’en fais partie), d’autres celui de toujours être maquillées et bien habillées, d’autres encore le besoin de tout négocier.

Je sais que ce que je vais dire va en choquer plus d’un, mais partir du principe que les autres doivent deviner mes besoins, c’est se comporter de manière immature. Réfléchissez-y : ce sont les enfants qui ont besoin de leurs parents et d’un entourage adulte pour prendre soin de leurs besoins. D’ailleurs, l’un des enjeux majeurs de l’éducation des enfants est de les amener à la maturité afin qu’ils soient en mesure de comprendre leurs besoins, trouver des manières saines de les satisfaire et savoir demander de l’aide lorsqu’ils n’ont pas toutes les ressources nécessaires.

Et oui, aucun être humain n’est en mesure de combler seul l’ensemble de ses besoins ! Nous sommes des êtres limités (nous avons besoin des autres) et des êtres sociaux (nous avons besoin des autres !) En parlant de limites, nos besoins nous informent sur nos limites : ce que nous estimons acceptable et ce qui ne l’est pas. D’où l’importance de le connaître !

D’ailleurs, il est temps de regarder à une classification des besoins qui est relativement connue : la pyramide de Maslow.

>> Si vous faites partie des personnes qui ont du mal à identifier et accepter vos besoins, je vous invite à faire preuve de bienveillance envers vous-même et utiliser les points ci-dessous comme une forme de check-list vous permettant d’être davantage dans la conscience de vous-même.

 

3.     Cinq groupes de besoins légitimes – la pyramide de Maslow

Dans les années 1940, le psychologue Abraham Maslow a présenté sa « pyramide » des besoins. Bien que décriée de diverses manières, ce modèle présente une cartographie de besoins communs à tous les êtres humains. La forme pyramidale exprime une hiérarchie des besoins : tant que le niveau inférieur n’est pas satisfait, le niveau supérieur ne peut être comblé. Par exemple, en considérant les deux premiers niveaux : si j’ai tout le temps faim et froid, je ne pourrai pas me sentir en sécurité.

Voici les cinq niveaux de la pyramide de Maslow, que je vous propose de considérer sous forme d’une check-list à compléter.

  1. Les besoins physiologiques

Ce sont les besoins liés à la subsistance et la reproduction – s’ils ne sont pas comblés, leur satisfaction deviendra la principale motivation du comportement. Dans nos sociétés occidentales, les besoins physiologiques sont généralement couverts, mais ce n’est pas le cas pour un grand nombre d’êtres humains sur la planète. Quelques points utiles à considérer pour ce type de besoins :

  • Je ne subis pas de manière régulière et prolongée la faim, la soif, le froid ou le chaud
  • J’ai une sexualité satisfaisante (à considérer également dans la partie « Appartenance »)
  • Je dors suffisamment bien, j’arrive à trouver des temps de repos significatifs
  1. Besoins de sécurité

Se sentir en sécurité, avoir un environnement stable, sans crises ou anxiété, avec des repères stables, voilà ce que regroupe le besoin de sécurité. Chaque culture établit une manière spécifique d’assurer cette sécurité. Quelques points utiles à considérer pour ce type de besoins :

  • Je ne vis pas dans la peur permanente de mourir, être accidenté, ou voir un être proche mourir
  • Je vis dans un environnement relativement stable, je n’ai pas peur de l’avenir (crainte d’une guerre, de perdre son travail, éco anxiété, etc.)
  • Je suis en bonne santé
  1. Besoins d’appartenance sociale

On est ici dans le cœur du besoin de sociabilité de l’être humain : le besoin de relations, de recevoir de l’affection des autres et d’avoir une place dans le groupe. Quelques points utiles à considérer pour ce type de besoins :

  • Je me sens faire partie d’une communauté : j’ai une famille, des amis, des collègues de travail, des voisins…
  • J’ai des relations constructives
  • Je reçois de l’affection de la part des personnes qui comptent pour moi
  • Je me sens accepté par les autres (famille, collègues de travail, association, etc.)
  1. Besoins d’estime (et d’estime de soi)

Alors que nous montons les « étages » de la pyramide de Maslow, les besoins deviennent plus intangibles, à la fois plus sociaux et plus personnels. Le besoin d’estime est lié à la manière dont on se sent apprécié, estimé et digne par la communauté dont on fait partie. Le regard des autres aura un impact plus ou moins grand sur le regard que l’on porte sur soi-même : estime de soi et confiance en soi. Quelques points utiles à considérer pour ce type de besoins :

  • Je me sens aimé et apprécié par la majorité des personnes autour de moi
  • Les autres savent ce que je peux leur apporter et me respectent pour ce que je suis
  • J’ai du respect pour qui je suis et ce que je fais
  • Je trouve que j’ai de la valeur
  1. Besoin de réalisation de soi

Cette dernière étape de la pyramide de Maslow est plus individuelle, et sa réalisation se produit une fois que tous les autres besoins sont satisfaits. La réalisation de soi est l’aspiration à devenir ce que l’on désire être, tirer le meilleur parti de ses capacités physiques, intellectuelles et émotionnelles. Il y est question d’acceptation de soi, d’autonomie, de créativité, de transcendance (le lien au divin et à la religion). Quelques points utiles à considérer pour ce type de besoins :

  • J’ai un système de valeurs qui guide mes choix de vie et mes comportements
  • Je suis en chemin pour trouver ma mission de vie
  • J’ai régulièrement l’occasion de me montrer créatif et spontané
  • J’ai une relation au divin qui apporte du sens à ma vie

Afin d’atteindre la réalisation de soi, on considère comme nécessaire d’avoir développé les étapes précédentes, mais également d’avoir entamé un processus de développement personnel, de connaissance de soi et de confiance dans ses compétences. C’est un processus compliqué qui nécessite du temps et de l’implication.

>> Et vous ? Quel(s) étage(s) de la pyramide fait le plus défaut ?

 

4.     Satisfaire ses besoins ?

Je l’ai déjà mentionné : ressentir un besoin est différent de vouloir assouvir ce besoin.

Si les besoins présentés dans la pyramide de Maslow sont tous considérés comme légitimes, les normes sociales qui régissent notre vie en communauté – ainsi que notre conscience – apportent une dimension de législation et de moralité dans la manière de les assouvir.

Ce à quoi j’aimerais m’intéresser dans le cadre de cet article, c’est la dimension de responsabilité que nous avons face à nos besoins.

Comme les trains, un besoin peut en cacher un autre !

Par exemple, le « besoin » de fumer est souvent lié à un besoin plus profond, celui de se sentir vivant, d’extérioriser le stress, de trouver du réconfort dans une routine, ou de sociabiliser. Le « besoin » de contrôle est avant tout un besoin d’être rassuré, de se sentir légitime, d’avoir une place dans le monde.

Lorsqu’un besoin important se manifeste par une émotion intense, interrogez votre ressenti : que veux-tu me dire ? Pourquoi es-tu là ? Oui, je sais, c’est un peu étrange ce que je vous dis ici, mais pourtant tellement important. Parce que nos émotions trahissent un besoin non comblé (peur, colère, tristesse) ou comblé (joie).

Alors, que nous les jugions acceptables ou pas, nos besoins sont ce qu’ils sont, et nous sommes les premiers responsables de leur apporter une solution.

Parfois, un simple « coup de pied aux fesses » est suffisant pour entrevoir des solutions concrètes pour se sortir d’une frustration ou d’une souffrance liée à un besoin inassouvi. Mais parfois, nous ne voyons pas de solution et nous avons besoin de demander de l’aide : demander conseils à un proche, proposer à une personne de confiance de nous rendre redevable sur une décision que l’on prend, faire appel à un professionnel pour trouver des solutions et les mettre en place de manière pérenne (coach, thérapeute, conseiller spirituel, addictologue…)

>>> Et vous ? J’espère que cet article vous aura été utile pour mieux vous comprendre (ou mieux aider des personnes autour de vous) et vous donner davantage de liberté dans vos besoins et vos choix. Qu’allez-vous en faire ?

 

Source : Pyramide des besoins — Wikipédia (wikipedia.org) ; La pyramide de Maslow : la théorie des besoins – Psychologue.net

Image : pixabay.com

Cet article vous a plu ?

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il pourrait être utile à d’autres, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux, en parler avec vos proches, et vous inscrire à ma newsletter pour recevoir mes prochains articles de blog. A bientôt !