Sélectionner une page

Construire son futur : du rêve à l’action

Construire son futur, c’est tirer des leçons du passé, faire le tri, rêver le futur et se mettre en action après avoir compté le prix.

« Il est bon de prévoir et de se souvenir, un œil dans le passé, et l’autre vers l’avenir » – Publius Syrus

  1. Tirer des leçons du passé
  2. Faire le tri
  3. Rêver le futur
  4. Compter le prix
  5. Se mettre en action

Cet article a été adapté avec la radio  pour des émissions quotidiennes que vous retrouverez en replay ici.

 

1.      Tirer des leçons du passé

Le poète et philosophe Publius Syrus écrit au 1er siècle avant JC : « Il est bon de prévoir et de se souvenir, un œil dans le passé, et l’autre vers l’avenir. »

Certaines personnes ne cessent de regarder en arrière en se plaignant que « c’était tellement mieux avant ». D’autres semblent ne tirer aucune leçon du passé et refont les mêmes erreurs encore, et encore. D’autres personnes vivent de rêves et d’eau fraîche, la tête pleine d’idées mais sans jamais passer à l’action. Car voyez-vous, pour construire son futur, il est nécessaire de tirer des leçons du passé.

C’est une discipline de vie positive que de faire le bilan. En mai 2020, avec le début du déconfinement, nous nous rendons compte que la vie risque de ne pas redevenir comme avant : le virus est toujours en circulation, la société a changé entre temps, et 8 semaines de pause dans nos vies « normales » laissent forcément des traces. Pendant 8 semaines, vous avez pu apprendre sur vous : sur votre capacité d’adaptation, sur vos rapports avec vos proches, sur votre confiance en vous et dans la manière dont le monde est gouverné. Vous avez appris de nouvelles compétences, de nouvelles manières d’être en relation avec les autres. Vous avez peut-être découvert de nouvelles limites, ou des besoins émotionnels dont vous n’étiez pas conscient. Pour la plupart, vous avez eu du temps pour réfléchir, penser… et tout d’un coup vous avez commencé à voir votre vie sous un jour nouveau, pas toujours très beau d’ailleurs.

Et vous ?

>>> Qu’avez-vous appris de votre passé et de la crise Covid-19 sur vous, vos choix, sur la manière dont vous vivez votre vie et la manière dont vous aimeriez la vivre ? Quel est le bilan, quelles sont vos frustrations, vos envies, vos joies ?

 

2.      Faire le tri

« Un esprit qui s’est élargi pour accueillir une idée nouvelle ne revient jamais à sa dimension originelle. » Oliver Wendell Holmes

Nous changeons en permanence, et surtout en temps de crise comme celle que vit le monde au Printemps 2020 : les choses ont changé, à commencer par vous, et vous ne pourrez plus revenir « comme avant ».

Faire le tri est nécessaire pour se débarrasser des choses qui nous encombrent, qui ne servent à rien, qui prennent de la place et de l’énergie. Faire le tri permet de pouvoir accueillir de nouvelles choses, plus importantes, plus utiles, plus satisfaisantes.

Lors de mon dernier déménagement, je me suis enfin décidée à passer en revue les archives de mes cours de ma période étudiante : j’avais des dizaines de kilos de classeurs, livres et papiers qui m’avaient été utiles pendant mes études, et que je trimbalais depuis plus de 10 ans. J’ai tout déballé, et j’ai regardé tout en détail pour déterminer si j’en avais encore une utilité ou pas. Cela m’a pris un certain temps parce que j’en avais beaucoup, et j’ai fini par jeter plus de ¾ de mes cours. Ce qui est intéressant, c’est que j’ai redécouvert des notes et documents que j’avais oubliés, et qui m’étaient très utiles dans mon travail aujourd’hui. Évidemment ces documents je les ai gardés, et ils ont ouvert de nouvelles perspectives pour moi, en accord avec mon présent, et mes projets futurs.

Vous l’avez compris, faire le tri, c’est décider de garder ce qui est important et mérite qu’on y investisse… et éliminer le reste.

Et vous ?

>>> Je vous propose de faire ce tri dans vos placards, dans la manière dont vous utilisez votre temps, dans vos relations, dans vos dépenses financières, etc. Qu’est ce qui vaut la peine de garder ? Qu’est ce qui est réellement important ?

Lorsque vous faites le tri, non seulement vous allégez le présent, mais vous revenez à l’essentiel en faisant de la place pour toutes les choses dont vous allez avoir besoin pour construire votre futur.

3.      Rêver le futur

Notre vie peut être comparée à la conduite d’une voiture : l’attention doit être portée avant tout sur la route devant, tout en jetant un coup d’œil régulier dans le rétroviseur. Lorsque nous connaissons notre destination, les choix à faire tout au long de la route sont faciles. Et même s’il y a des déviations, des ralentissements et des détours à faire, conduire a un sens et une direction.

Où voulez-vous aller ?

Si tout devenait possible, qu’il n’y ait plus aucune contrainte, que feriez-vous, qui aimeriez-vous être ?

  • On peut rêver aux choses matérielles et au statut social : un emploi qui fait davantage sens, de meilleures conditions de vie professionnelle, un lieu de vie plus agréable
  • Dans la catégorie relations et activités ça pourrait être des relations plus équilibrées, une vie moins stressée, du temps pour s’occuper de ce qui est important, avoir une meilleure hygiène de vie
  • Et puis on peut rêver d’être plus courageux ou lâcher-prise, mieux s’accepter, savoir poser des limites, pardonner, être plus patient, mieux gérer ses émotions, etc.
  • Enfin, pourquoi ne pas rêver en accord avec vos valeurs profondes en tenant compte de l’impact que vous souhaitez avoir sur les autres et votre environnement ?

Si vous faites partie de ceux qui ne rêvent pas, ou pour qui la vie a apporté trop de désillusions, j’aimerais vous encourager à ne pas baisser les bras ! Ne restez pas seul.e, mettez-vous en lien avec des personnes qui pourront nourrir l’espoir en vous et vous permettre de voir un futur meilleur.

Je vous propose aussi de vous intéresser à vos rêves passés qui sont devenus réalité, aux rêves qui ont changé avec le temps, à ceux que vous êtes en train de réaliser.

>>> Alors à vos rêves, prêts, partez ! Peu importe qu’ils vous paraissent atteignables ou pas, accordez-leur de l’attention.

 

4.      Compter le prix

« Lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer ? » La Bible

Que ce soit au travers de Business Plan, d’un budget à 10 ans ou de documents compliqués, tout projet coûte quelque chose et il est nécessaire de faire le point avant de se lancer.  

Si vous voulez construire votre futur, prenez le temps d’évaluer votre motivation et de calculer ce que votre rêve vous coûtera. Je vous propose ici 3 choses à considérer sérieusement :

  1. Prix du risque : quels sont les risques auxquels vous vous exposez avec votre projet ? Quel va être l’impact dans votre vie, et sur les gens qui vous entourent ? Le projet est-il en alignement avec vos valeurs et votre conception de ce qui est juste ?
  2. Prix de l’effort : qu’allez-vous devoir sacrifier pour y arriver en termes de temps, d’argent, de choix et de compétences supplémentaires à acquérir ? Quels efforts et quelle détermination êtes-vous prêt à investir dans votre projet ? De qui et de quoi avez-vous besoin pour persévérer lorsque ce sera difficile ?
  3. Prix du changement : vouloir atteindre ses objectifs, c’est s’engager à changer. Etes-vous prêt à changer la manière dont vous vous considérez et dont vous considérez les autres ? Allez-vous prendre la responsabilité de votre situation, de vos réactions et des conséquences de vos choix – aujourd’hui et dans le futur ? Etes-vous prêt à risquer le courage, quitte à échouer temporairement ?

Etes-vous prêt à passer à l’action ?

>>> Compter le prix, c’est envisager les conséquences des changements nécessaires pour atteindre vos rêves, mais c’est aussi évaluer sincèrement les conséquences de ne rien faire et de continuer comme avant ! Qu’est ce qui en vaut la peine ? 

J’aimerais vous dire qu’un rêve inatteignable ou trop risqué aujourd’hui peut devenir réalité demain ! Et si après avoir compté le prix, vous décidez de réévaluer ce rêve, alors faites-le avec simplicité et lâcher-prise, en étant reconnaissant et satisfait de tout ce que vous avez déjà !

 

5.      Se mettre en action

« Il n’y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve, ou on l’accomplit » René Char

Je vous propose 3 étapes pour transformer vos rêves en projets, afin de ne pas être un doux rêveur qui imagine des châteaux en Espagne sans jamais se mettre au travail, mais être de ceux qui construisent le futur et qui avancent :

  • Planifier, c’est définir des tâches simples qui peuvent être faites les unes après les autres, mettre des étapes, anticiper. Définir une date de début et une date de fin pour chaque activité vous donnera une ligne à suivre, et une motivation. Ne vous laissez pas piéger par l’urgence de la vie, et priorisez les choses vraiment importantes ! Vous trouverez ici un modèle de Plan d’action pour vous aider.
  • Recherchez les ressources dont vous avez besoin : peut-être avez-vous besoin de consacrer du temps à votre projet, et pour cela il faut que vous arrêtiez certaines activités. Il en est de même pour les moyens financiers, les informations et les compétences nécessaire : faites le point sur les ressources dont vous avez besoin, celles que vous avez déjà et définissez une stratégie pour acquérir les autres ressources nécessaires.
  • Enfin, lancez-vous ! Tout grand voyage commence avec un premier pas. Quelles sont les premières choses, simples, accessibles, que vous pouvez faire pour transformer votre rêve en projet ? Comme dans cette vidéo, quel petit domino allez-vous bouger pour enclencher la machine ?

Souvent, en parler à quelques personnes de confiance vous permettra de vous mouiller : vos amis pourront vous conseiller, vous mettre en relation avec des personnes ou des ressources qu’ils connaissent, et vous poseront des questions sur l’avancement de votre projet.

Alors ?

>>> Je vous encourage à prendre le temps de planifier votre projet, en identifiant les ressources dont vous avez besoin et en vous lançant avec un premier petit pas ! Vous ne pouvez pas contrôler ce qu’il y aura sur la route, mais vous pouvez préparer vos bagages pour le voyage et quelques étapes-clés.

 

Cet article a été adapté avec la radio  pour des émissions quotidiennes que vous retrouverez en replay ici.

Si vous avez aimé cet article, et que vous pensez qu’il puisse être utile à d’autres, vous pouvez les partager ci-dessous.

Si vous avez des questions, des remarques, des expériences à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Crédits : Vidéo The Q – Amazing Domino Chain Reaction ; infographie « La vraie route du succès » trouvée sur Internet

 

Ketsia Bonnaz

Ketsia Bonnaz

Coach, Formatrice, Consultante

 « Développer les potentiels » est ma passion… et mon ambition.

J’aime être catalyseur de développement, qui permet de passer de l’idée à la réalité.

Je vous accompagne à déterminer où vous êtes, où vous désirez aller, et passer de l’aspiration à l’action. Le coaching, la formation et la consultance me permettent de puiser dans des méthodologies et des outils variés afin d’aborder chaque situation avec créativité, et vous proposer des solutions adaptées et pertinentes.

 Je suis à votre écoute, en alignement avec mes valeurs d’intégrité, de respect et d’espoir.

Cliquez-ici pour me contacter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 9 =